Koffi Olomide arrêté à Kinshasa

Koffi Olomide Copyright de l’image KTN
Image caption Les autorités kényanes ont expulsé la star de la rumba congolaise, samedi, après la diffusion sur internet d'une vidéo le montrant en train de donner un coup de pied à une femme.

Koffi Olomide, l'un des plus célèbres chanteurs d'Afrique, a été arrêté dans la capitale de la République démocratique du Congo.

Les autorités congolaises n'ont pas encore donné les raisons de son arrestation, mais Olomide a été arrêté quelques jours après son expulsion du Kenya, samedi dernier.

Il a été sommé de quitter le territoire kényan pour avoir agressé l'une de ses danseuses à l'aéroport international de Nairobi.

Koffi Olomide a nié l'avoir agressée.

En Zambie, les autorités ont annulé un concert qu'il devait donner à Lusaka à la suite de l'agression présumée contre l'une de ses danseuses.

Le célèbre chanteur devait se produire en marge du salon de l'agriculture de Lusaka.

Les autorités kényanes ont expulsé la star de la rumba congolaise, samedi, après la diffusion sur internet d'une vidéo le montrant en train de donner un coup de pied à une femme présentée comme une de ses danseuses.

La vidéo est devenue par la suite virale sur la toile.

Après avoir nié une quelconque agression contre la dame, Koffi Olomide a présenté ses excuses pour son comportement.

Dimanche, dans un post sur sa page Facebook, le chanteur a présenté ses excuses à ses fans, ''les femmes et les enfants", en particulier, sollicitant leur pardon.

''Je regrette au plus profond de moi-même ce qui est arrivé. Il s'agit d'un moment de folie, d'égarement (…)'', a dit Olomide lors d'une interview à la radiotélévision nationale congolaise, RTNC.

La star a aussi présenté ses excuses directement au peuple de la République démocratique du Congo, qui a pu se sentir "déshonoré par ce comportement".

Les images de l'incident de vendredi à l'aéroport international de Nairobi ont suscité l'indignation sur les médias sociaux.

Vendredi, sur BBC Afrique, la star congolaise a nié avoir été l'auteur de l'agression, expliquant qu'il avait plutôt essayé d'"arrêter" une "fille qui voulait se battre avec une de ses danseuses".