Habré condamné à indemniser ses victimes

Hissène Habré Copyright de l’image AP
Image caption Hissène Habré a été condamné à la perpétuité au mois de mai dernier, pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

L'ex-président tchadien, Hissène Habré, a été condamné ce vendredi à payer entre 10 millions et 20 millions de francs CFA à chacune de ses victimes.

Les victimes de viol recevront chacune 20 millions de francs CFA.

Chacune des personnes détenues par le régime de l'ancien président recevra 15 millions de francs CFA, tandis que les "victimes indirectes" seront payées 10 millions de francs par personne.

Hissène Habré était absent à l'audience du tribunal qui a rendu cette décision, à Dakar.

L'une de ses maisons dans la capitale sénégalaise a été saisie pour alimenter le fonds prévu pour l'indemnisation de ses victimes.

Ce fonds doit être alimenté par des contributions volontaires des Etats, des institutions internationales et d'autres sources désireuses d'apporter leur soutien aux victimes.

Hissène Habré a été condamné à la perpétuité au mois de mai dernier, pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis au Tchad, qu'il a dirigé entre 1982 et 1990.

Il y a au moins 2 500 familles de victimes à indemniser par M. Habré, selon le tribunal de l'Union africaine qui a organisé son procès.

Les parties civiles demandent des indemnisations financières et individuelles des 8 600 victimes identifiées.

L'une des associations de victimes du régime de l'ancien président a demandé des réparations collectives pouvant se traduire par des projets communautaires ou d'autres activités génératrices de revenus pour les enfants et les femmes des victimes, selon la correspondante de BBC Afrique à Dakar.

Certaines parties civiles et leurs avocats se sont montrés plus réalistes, en estimant qu'il est difficile de donner de l'argent à toutes les "victimes directes ou indirectes".

Le Tchad a déjà déboursé 75 milliards de francs CFA pour près de 7 000 victimes, après le procès à Ndjamena de 20 membres du régime de Hissène Habré.

Mais plus d'un an après ce procès, certaines victimes n'ont pas encore reçu leur part d'indemnisation.

Lire plus