RDC : la majorité appelle au dialogue

RDC, majorité présidentielle
Image caption Les milliers de militants de la majorité présidentielle étaient venus répondre à l'appel au dialogue du président Joseph Kabila.

Des dizaines de milliers de militants de la majorité présidentielle congolaise se sont réunis, vendredi matin, dans un stade de Kinshasa, pour soutenir le dialogue politique prôné par le président Joseph Kabila.

Ils déclarent vouloir faire baisser la tension du climat politique.

Le stade Tata Raphael était archi-comble, avec la présence de plus de 50 000 partisans du président Joseph Kabila.

Au début de la manifestation, Aubin Minaku, le chef de la majorité présidentielle, s'est félicité de la mobilisation des militants, en la jugeant plus forte que celle, mercredi, à Kinshasa, des partisans d'Etienne Tshisekedi, le leader de l'opposition rentré d'un exil de deux ans en Belgique.

Devant les militants, le chef de la majorité présidentielle a lancé un appel au dialogue politique. Selon lui, seule la concertation entre les leaders politiques du pays permettra d'organiser des élections apaisées en RDC.

Un autre meeting est prévu dimanche, à Kinshasa, autour d'Etienne Tshisekedi, qui exige la tenue de l'élection présidentielle à la date prévue, avant la fin de cette année.

Joseph Kabila est au pouvoir depuis 2001.

La Constitution lui interdit de briguer un nouveau mandat.

Mais un arrêt récent de la Cour constitutionnelle l'autorise à rester en fonction si l'élection présidentielle censée avoir lieu cette année n'était pas organisée.

Lire plus