Le Maroc tient à ses droits sur le Sahara occidental

Le roi du Maroc Mohammed VI a déclaré samedi que la récente décision de son pays de réintégrer l'Union africaine (UA) ne signifiait pas le renoncement du royaume à ses droits sur le Sahara occidental.

Copyright de l’image AP
Image caption Le roi Mohammed VI lors de sa visite à Laâyoune.

Le roi a tenu un discours télévisé à l'occasion du 17e anniversaire de la fête du trône.

L'épineuse question autour de l'indépendance du Sahara occidental a été évoquée.

Rabat, qui considère cette ex-colonie espagnole annexée en 1975 comme une partie de son territoire, propose une large autonomie sous sa souveraineté.

Le Front Polisario, soutenu par Alger, réclame un référendum d'autodétermination.

Mi-juillet, le Maroc a exprimé sa volonté de regagner l'UA qu'il avait quittée en 1984 pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique proclamée par le Polisario.

Le Roi a fait valoir la fermeté du Royaume chérifien à l'égard de le « préservation de son intégrité territoriale ». Une référence à la récente brouille avec l'ONU après des propos de son secrétaire général Ban Ki-moon.