Nigeria : un réseau de cybercriminels démantelé

Nigeria, agence anticorruption
Image caption Le suspect a été arrêté avec le soutien de la Commission de lutte contre les délits économiques et financiers (EFCC), l'agence chargée de la lutte contre la corruption au Nigeria.

Interpol a annoncé ce lundi l'arrestation, dans le sud du Nigeria, d'un homme soupçonné d'avoir escroqué en ligne des centaines de victimes dans le monde.

L'homme arrêté à Port-Harcourt aurait soutiré plus de 60 millions de dollars à ses victimes, selon l'Organisation internationale de police criminelle, qui est plus connue sous son acronyme, Interpol.

"Le Nigérian âgé de 40 ans et connu sous le nom de Mike serait derrière des arnaques totalisant plus de 60 millions de dollars et impliquant des centaines de victimes dans le monde", a indiqué l'organisation de coopération policière.

Le suspect a été arrêté avec le soutien de la Commission de lutte contre les délits économiques et financiers (EFCC), l'agence chargée de la lutte contre la corruption au Nigeria.

Selon Interpol, il fait est membre d'un réseau qui s'est infiltré dans des comptes de courrier électronique de petites et moyennes entreprises dans le monde, notamment en Australie, au Canada, en Inde, en Malaisie, en Roumanie, en Afrique du Sud, en Thaïlande et aux Etats-Unis.

Le réseau démantelé comprenait au moins une quarantaine de membres au Nigeria, en Malaisie et en Afrique du Sud.

Un autre escroc présumé, âgé de 38 ans et soupçonné de faire partie du même réseau, a été arrêté à Port-Harcourt.

Les deux hommes risquent des poursuites pour piratage informatique, association de malfaiteurs et obtention d'argent sous des prétextes fallacieux.

Sur le même sujet

Lire plus