Grand-Bassam : deux militaires jugés

Les deux militaires avaient été interpellés le 1er juillet.
Image caption Les deux militaires avaient été interpellés le 1er juillet.

Début ce jeudi en Côte d'Ivoire du procès des deux militaires accusés de violation de consigne et association de malfaiteurs.

Les deux militaires avaient été interpellés le 1er juillet.

La justice militaire leur reproche d'avoir été en contact avec des djihadistes qui ont perpétré l'attentat de Grand-Bassam le 13 mars au cours duquel 19 personnes avaient été tuées.

Image caption Le procureur du tribunal militaire ivoirien le colonel Ange Kessy

On leur reproche également d'avoir omis de communiquer des informations à leur hiérarchie.

L'attaque avait été revendiquée par Al Qaida au Maghreb islamique, qui a déclaré aussi avoir commis des attentats d'autres pays de la région, notamment au Mali et au Burkina Faso.

Lire plus