Afrique du Sud : un scrutin serré

Par Patricia Huon, correspondante à Johannesburg

Vote en Afrique du Sud Copyright de l’image AFP
Image caption Le taux de participation est de près de 60 %, un chiffre un peu plus élevé que celui des élections municipales de 2011.

L'ANC, le parti au pouvoir, est arrivé en tête, selon les résultats partiels représentant un tiers de l'ensemble des votes exprimés lors des élections municipales de mercredi.

L'Alliance démocratique (DA), le principal parti d'opposition, semble profiter de ce déclin du parti au pouvoir.

Lors du scrutin municipal de 2011, DA avait obtenu 24 % des suffrages, contre 62 % pour l'ANC.

Mais il est encore trop tôt de tirer des conclusions des élections de mercredi, car les résultats sont serrés dans plusieurs grandes villes, dont Johannesburg et Pretoria, la capitale.

DA semble cependant prendre le dessus sur les autres partis dans le Nelson Mandela Bay, une métropole où la rivalité entre les partis était forte.

Le scrutin s'est globalement bien déroulé.

Le taux de participation est de près de 60 %, un chiffre un peu plus élevé que celui des élections municipales de 2011.

Il y a eu quelques incidents mineurs, notamment dans la province du Cap Oriental, où des tentes abritant des bureaux de vote se sont envolées à cause du vent.

Dans la province du Limpopo, des électeurs ont boycotté le scrutin.

Il reste à voir s'il y aura des contestations après la proclamation des résultats.

Ces élections municipales comportent de grands enjeux, même s'il s'agit d'un scrutin local.

Elles sont organisées dans un contexte où l'ANC est de plus en plus critiqué à cause de la mauvaise situation économique du pays et des scandales de corruption concernant certains de ses dirigeants, dont le président Jacob Zuma.

Sur le même sujet

Lire plus