L'ONU met en cause l'armée de Salva Kiir

Zeid Ra'ad Al Hussein Copyright de l’image AP
Image caption Zeid Ra'ad Al Hussein a appelé le Conseil de sécurité à prendre des mesures "urgentes" contre les viols, les meurtres et les pillages commis par l'armée gouvernementale sud-soudanaise.

Le haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a dénoncé jeudi les viols, meurtres et pillages commis par les soldats de l'armée gouvernementale du Soudan du Sud.

Zeid Ra'ad Al Hussein a appelé le Conseil de sécurité à prendre des mesures "urgentes".

"Nous avons documenté au moins 217 cas de violences sexuelles à Juba entre le 8 et le 25 juillet", a relevé le haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme.

L'ONU a déclaré lundi que ces violences pourraient constituer des crimes contre l'humanité ou des crimes de guerre.

Les forces gouvernementales loyales au président Salva Kiir se sont battues en juillet contre les ex-rebelles de l'ancien vice-président Riek Machar.

Ces combats ont mis en péril l'accord de paix signé en août 2015 et ont fait au moins 300 morts.

Ils ont poussé 60 000 personnes en exil.

Sur le même sujet