Afrique du Sud : l'ANC en recul

Jacob Zuma Copyright de l’image Reuters
Image caption Le scrutin municipal a eu lieu dans un contexte où l'ANC est de plus en plus critiqué à cause des scandales de corruption concernant certains de ses dirigeants, dont le président Jacob Zuma.

Par Patricia Huon, correspondante à Johannesburg

Le parti au pouvoir arrive en tête des élections municipales avec 54 % des voix, son score le plus bas depuis son arrivée au pouvoir il y a 22 ans, selon les résultats partiels.

L'ANC passe sous la barre de 60 %, pour la première fois depuis 1994, selon les résultats connus, qui représentent un peu plus de 90 % du total des suffrages.

Les deux principaux partis d'opposition, l'Alliance démocratique (DA) et les Combattants pour la liberté économique (EFF), profitent de son déclin.

DA remporte 26 % des suffrages, selon les résultats partiels.

Ce parti, qui avait réuni 24 % des voix aux élections de 2011, est arrivé en tête notamment dans la métropole de Nelson Mandela Bay, qui était jusque-là favorable à l'ANC.

L'EFF, le parti de Julius Malema, a convaincu 8 % des électeurs.

Il participait aux élections municipales pour la première fois.

Le dépouillement se poursuit dans quelques grandes villes, dont Johannesburg, la ville côtière de Port Elizabeth et Pretoria, la capitale du pays, où les chances de gagner sont relativement égales pour l'ANC et les partis d'opposition réunis, selon certains analystes politiques.

Il est encore difficile de tirer les conclusions du scrutin municipal organisé mercredi dans un contexte où l'ANC est de plus en plus critiqué à cause de la mauvaise situation économique du pays et des scandales de corruption concernant certains de ses dirigeants, dont le président Jacob Zuma.

Sur le même sujet

Lire plus