Scrutin présidentiel en Zambie

Zambie, élection
Image caption Les bureaux de vote ont été ouverts à 04h15 GMT.

Les Zambiens votent depuis ce matin pour élire leur futur président dans un scrutin inédit dans le pays.

Pour la première fois, il faudra une majorité absolue (plus de 50 %) des voix pour remporter l'élection.

Une nouvelle réforme électorale prévoit aussi l'organisation d'un second tour, qui se tiendra si aucun des neuf candidats en lice n'atteint la majorité requise.

Un vice-président sera élu en même temps que le président, pour le remplacer en cas de vacance du pouvoir.

Le président sortant, Edgar Lungu, et l'homme d'affaires Hakainde Hichilema, sont les favoris de la présidentielle.

Les bureaux de vote ont été ouverts à 04h15 GMT.

Sept millions d'électeurs sont appelés aux urnes.

Les résultats du scrutin pourraient être annoncés ce week-end.

Les affrontements entre les militants de ces deux candidats ont conduit à une suspension de la campagne électorale pendant 10 jours, le mois dernier.

Le scrutin présidentiel se tient dans un contexte où l'économie zambienne, fortement tributaire des exportations de cuivre, est frappée par la chute des prix des produits de base.

Le président sortant avait été élu de justesse pour achever le mandat de son prédécesseur, Michael Sata, décédé dans l'exercice de ses fonctions en octobre 2014.

Lire plus