Le choléra a tué au moins 12 personnes en République centrafricaine

Un vaccin oral peut protéger contre cette maladie qui peut conduire à une déshydratation fatale Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un vaccin oral peut protéger contre cette maladie qui peut conduire à une déshydratation fatale

Suivez-nous sur notre Page Facebook

La ministre de la Santé de la République centrafricaine, Fernande Ndjengbot, a déclaré qu'au moins douze personnes étaient décédées du choléra depuis le début du mois d'août, selon l'agence AP.

Selon la ministre, 19 cas ont été enregistrés, dont 8 sont morts à Ndjoukou où le choléra a refait surface, à environ 300 kilomètres au sud-est de Bangui.

Trois autres personnes seraient mortes dans le village de Zawara et une autre personne est décédée dans la capitale.

Les autorités sanitaires disent que l'UNICEF, avec d'autres organisations non-gouvernementales, travaillent sur un programme de purification de l'eau pour aider à fournir en toute sécurité de l'eau publique potable.

Le choléra est une maladie gastro-intestinale, généralement transmise par l'eau et les aliments contaminés. Elle peut causer une diarrhée grave, qui peut conduire, dans les cas extrêmes, à une déshydratation fatale et à une insuffisance rénale en quelques heures.

Sur le même sujet

Lire plus