Ethiopie : l'ONU veut des observateurs

Ethiopie, ONU, Zeid Ra'ad Al Hussein Copyright de l’image Reuters
Image caption Le haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein

Les Nations unies ont demandé à l'Ethiopie d'autoriser des observateurs internationaux dans ses régions touchées par de manifestations violentes.

Le haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, estime que le gouvernement éthiopien n'a pas la volonté d'enquêter sur les récentes violences pour en identifier les auteurs.

Selon lui, des observateurs internationaux pourraient aider à mener cette enquête.

L'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International déclare qu'une centaine de personnes ont été tuées dans des manifestations, le weekend dernier, dans les régions d'Oromia et d'Amhara.

Selon d'autres sources, le nombre de victimes est moins important que celui donné par l'organisation internationale de défense des droits de l'homme.

Des membres des ethnies oromo et amhara, les plus grands groupes ethniques de l'Ethiopie, ont protesté le weekend dernier contre la politique du gouvernement éthiopien en matière d'accès à la terre.

Ils se sentent discriminés dans ce domaine et se disent lésés en ce qui concerne l'accès aux emplois publics offerts par l'Etat.

Les manifestations réprimées par les forces de sécurité le weekend dernier n'étaient pas autorisées, selon le gouvernement.

Sur le même sujet

Lire plus