L'entraîneur John Anzrah renvoyé au Kenya après s'être fait passé pour un athlète

Ferguson Rotich Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'entraîneur John Anzrah est soupçonné d'avoir utilisé l'accréditation du coureur Ferguson Rotich (en photo ci-dessus)

D'après les autorités kenyanes, l'entraîneur John Anzrah s'est présenté comme étant l'athlète Ferguson Rotich engagé sur le 800m à Rio.

Il a même signé les documents du contrôle de dopage.

"Nous ne pouvons tolérer ce type de comportement", a déclaré Kip Keino, président du comité national olympique kenyan.

Ferguson Rotich, classé 4e aux championnats du monde de l'an dernier à Pékin sera dans les starting blocks vendredi.

D'après l'agent de l'athlète Marc Corstjens, Rotich aurait laissé à Anzrah son accréditation pour que l'entraîneur obtienne un petit déjeuner gratuit au village olympique mercredi.

C'est là qu'il aurait été abordé par un agent de contrôle du dopage à la recherche de Rotich.

Anzrah aurait alors donné un échantillon d'urine suite à la demande de l'agent.

D'après l'agent de l'athlète, Ferguson Rotich a eu vent de cet incident et a immédiatement donné ses propres échantillons d'urine et de sang au responsable du contrôle antidopage.

Le comité international olympique a ouvert une procédure disciplinaire à ce sujet mais a également salué l'attitude de l'organisation olympique kenyane pour son "action rapide".

Le président du comité Kip Keino a expliqué que le comité n'avait pas organisé le voyage d'Anzrah ajoutant "nous ne savons même pas comment il est arrivé ici."

Anzrah est le deuxième responsable kenyan a être renvoyé chez lui après un scandale de dopage.

L'entraîneur d'athlétisme Michael Rotich a connu le même sort après des accusations suggérant qu'il avait proposé à des athlètes de les prévenir avant les contrôles de dopage en échange de fortes sommes d'argent.

Lire plus

Liens Internet sur le même sujet

La BBC n'est pas responsable du contenu de sites externes