Angola: une loi controversée sur les médias

Jose Eduardo dos Santos dirige l'Angola depuis 1979. Copyright de l’image TUTONDELE MIANKENDA
Image caption Jose Eduardo dos Santos dirige l'Angola depuis 1979.

Le syndicat des journalistes de l'Angola dénoncent une nouvelle loi obligeant les médias à retransmettre les discours officiels du président Jose Eduardo dos Santos.

Le texte adopté ce vendredi par le parlement est jugé liberticide par Teixeira Candido, secrétaire général du syndicat des journalistes angolais.

M. Candido a déploré "une mesure à but politique et qui vise à intimider la presse".

Il a estimé que "chaque rédacteur en chef doit pouvoir déterminer sa ligne éditoriale et ne doit pas être contraint par une loi".

Le texte stipule aussi que pour obtenir l'autorisation de créer un organe de presse, il faudra désormais avoir 300 millions de kwanzas (1,6 million de dollars) à investir.

Ce vote intervient à moins d'une semaine du congrès du MPLA, le parti au pouvoir.

L'élection présidentielle en Angola est prévue en 2017.

Sur le même sujet

Lire plus