RDC : trente personnes tuées dans un massacre

Trentaine de personnes tuées par des rebelles
Image caption De présumés rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) ont tué "une trentaine de personnes.

Une trentaine de civils au moins ont été tués dans la nuit du samedi 13 août à dimanche, par des rebelles ougandais à Beni, ville de l'est de la République démocratique du Congo, selon l'armée congolaise.

De présumés rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) ont tué une trentaine de personnes.

On vient de retrouver leurs corps" dans le quartier de Rwangoma, a déclaré à l'AFP le lieutenant Mak Hazukay, porte-parole de l'armée.

Les ADF, rebelles musulmans ougandais opposés au président Yoweri Museveni sont présents dans l'est de la RDC depuis 1995.

"La recherche de corps continue", a ajouté le porte-parole à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu.

Cette attaque a eu lieu entre 19h et 23h soit 72 heures après la visite du président congolais Joseph Kabila au cours de laquelle il a promis de tout mettre en œuvre pour "imposer" la paix et la sécurité.

Le lieutenant Hazukay a affirmé que les ADF ont "contourné" les positions de l'armée "pour venir massacrer la population en guise des représailles" aux opérations militaire en cours dans la zone.

Lire plus