Des attentats déjoués au Maroc

Abdulhak Hayyam, chef de la division anti-terroriste de la police marocaine face à la presse à Sale le19 février 2016 Copyright de l’image Anadolu Agency
Image caption Abdulhak Hayyam, chef de la division anti-terroriste de la police marocaine face à la presse à Sale le19 février 2016

Le ministère marocain de l'Intérieur a annoncé mardi le démantèlement d'une cellule terroriste et l'arrestation de quatre sympathisants présumés du groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Selon un communiqué de ce département, les individus interpellés sont soupçonnés de planifier des attentats contre des "sites vitaux à Casablanca", la capitale économique du pays.

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), qui a procédé à ces arrestations a indiqué que la cellule démantelée s'activait entre Casablanca et la commune de Mograne, une localité située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Rabat, la capitale.

Les premiers éléments de l'enquête soulignent que les membres de cette cellule "ont prêté allégeance" à l'EI et préparaient des projets terroristes dangereux dans le Royaume.

Depuis 2002, 159 "cellules terroristes" ont été démantelées au Maroc, dont 38 depuis 2013 qui étaient "en lien étroit" avec l'EI, selon des statistiques du ministère de l'Intérieur.

Sur le même sujet

Lire plus