Mali : toujours pas de réseaux sociaux

Image caption Les réseaux sociaux les plus utilisés dans le pays ont été interrompus au Mali.

Il est impossible de communiquer via facebook, twitter ou whats app au Mali depuis le mercredi soir.

Les réseaux sociaux les plus utilisés dans le pays ont été interrompus après les manifestations contre l'arrestation du chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath.

La population se dit choquée par cette mesure, prise pour la première fois au Mali.

A Bamako, certaines dénoncent une violation de la liberté d'expression et du droit à l'information.

"On est dans un état de droit, les gens ne peuvent pas être privés de leurs droits", a déclaré une personne.

La mesure ne pourra pas museler les manifestants, selon certains.

Réactions

Dans un communiqué officiel, l'opposition dénonce aussi une atteinte aux libertés individuelles.

Officieusement, ce blocage viserait à empêcher les appels à la violence qui se sont multipliés sur les réseaux sociaux après l'arrestation du chroniqueur surnommé Ras Bath.

Contactés les membres du gouvernement malien n'ont pas voulu réagir.

Le porte-parole a déclaré qu'ils sont tous en vacances.

Certains arrivent à contourner le blocage avec des applications sophistiquées