Un attentat-suicide au Cameroun

Attentat, Cameroun Copyright de l’image EPA
Image caption Une photo d'archives d'un attentat-suicide de Boko Haram dans le nord du Cameroun.

Trois civils au moins ont été tués et une vingtaine d'autres blessés dans un attentat-suicide survenu ce dimanche dans la région de l'Extrême-nord du Cameroun.

Un homme venu à moto s'est fait exploser sur un pont situé à proximité du marché de Mora, a déclaré à l'AFP une source sécuritaire camerounaise sous couvert de l'anonymat.

Quatre personnes, trois civils et le kamikaze, sont mortes sur le coup, a-t-elle indiqué.

Le gouverneur de l'Extrême-nord, Midjiyawa Bakari, a confirmé le "bilan provisoire" de trois civils tués et la mort du kamikaze.

Parmi les victimes se trouvent un instituteur et un lycéen, selon M. Bakari.

Il affirme que cinq blessés sont dans un "état grave".

L'insurrection menée depuis 2009 dans le nord-est du Nigeria par le groupe djihadiste Boko Haram s'est étendue aux trois autres pays voisins du lac Tchad : le Cameroun, le Niger et le Tchad.

Selon les autorités gouvernementales du Cameroun, plus de 2 000 Camerounais ont été tués par Boko Haram.

Les combattants du groupe djihadiste avaient considérablement réduit la fréquence des attaques au Cameroun, après la riposte de l'armée camerounaise.

Ils sont ensuite passés à l'offensive depuis plusieurs semaines.

Sur le même sujet

Lire plus