Gambie : un opposant meurt "en détention"

Yahya Jammeh
Image caption Le régime de Yahya Jammeh est souvent accusé par les organisations de défense des droits de l'homme de violenter ses opposants.

Le principal parti d'opposition en Gambie a annoncé ce lundi la mort "en détention" de l'un de ses leaders, Solo Krummah.

Selon l'UDP, le parti dirigé par l'avocat Ousainou Darboe, M. Krummah faisait partie des personnes arrêtées en mai dernier lors de manifestations contre le pouvoir en Gambie.

Il est décédé après avoir été évacué à l'hôpital Edward Francis, à Banjul, la capitale gambienne, d'après la direction du parti.

Solo Krummah avait été arrêté en même temps que 14 autres militants de l'opposition, qui protestaient le 9 mai dernier contre la réforme électorale en Gambie.

Ni le gouvernement gambien, ni les responsables de l'hôpital ne se sont prononcés sur ce décès.

Amnesty International avait annoncé en avril dernier la mort en détention de Solo Sandeng, un autre opposant également arrêté lors d'une manifestation de l'opposition gambienne, à Banjul.

Lire plus