Prince : de nouveaux indices sur sa mort

Le chanteur américain Prince sur scène au Grand Palais à Paris, le 11 octobre 2009. Copyright de l’image BERTRAND GUAY
Image caption Le chanteur américain Prince sur scène au Grand Palais à Paris, le 11 octobre 2009.

Le célèbre musicien américain Prince, mort le 21 avril dernier, a pu être victime de médicaments contrefaits, selon les médias américains.

Le journal Star Tribune a indiqué lundi que les enquêteurs chargés de faire la lumière sur la mort de la pop star travaillaient sur cette hypothèse.

Ce quotidien évoque la récente saisie de pilules dans la résidence de Prince de Paisley Park, à Minneapolis.

Ces pilules qui étaient présentées comme de l'hydrocodone, un anti-douleur opiacé, contenaient notamment du fentanyl, un analgésique ultra-puissant pour lequel Prince n'avait pas d'ordonnance.

De l'avis des enquêteurs, le chanteur aurait pris ces médicaments, ignorant qu'ils contiennent cette substance environ 80 fois plus puissant que la morphine.

Une autopsie du chanteur, mort le 21 avril à l'âge de 57 ans, avait révélé une dose fatale de fentanyl, prise accidentellement.

Sur le même sujet

Lire plus