Le Gabon à 2 jours du scrutin

Des partisans du candidat Jean Ping, le chef de l'opposition, et du président sortant Ali Bongo Ondimba Copyright de l’image AFP
Image caption Des partisans du candidat Jean Ping, le chef de l'opposition, et du président sortant Ali Bongo Ondimba

À l'approche du scrutin, l'effigie du président sortant Ali Bongo est omniprésente dans les rues de Libreville, remarque Rémy Nsabimana, l'envoyé spécial de BBC Afrique.

Des milliers d'affiches sont placardées sur les murs de la ville.

Hormis les quelques grandes affiches du chef de l'opposition Jean Ping ci-et-là, il y a de minuscules affiches d'autres candidats.

Image caption Libreville, la capitale gabonaise, est calme, presque déserte.

Libreville, la capitale gabonaise, est calme, presque déserte. Sauf dans les grands lieux de rassemblement ou de meeting comme c'était le cas jeudi au Carrefour Camp de Gaulle où le candidat Bongo s'est adressé à ses partisans.

Ali Bongo se présente à sa propre succession. L'opposition quant à elle part en ordre dispersée. Deux des principaux candidats de l'opposition ont néanmoins accepté de se ranger derrière Jean Ping,

Image caption Meeting au carrefour Camp de Gaulle où le candidat Bongo s'est adressé à ses partisans

Les habitants du quartier Louis dans le 1er arrondissement nous ont confié qu'ils avaient peur.

La peur d'un scrutin qui se déroule dans un climat tendu.

Lire aussi :

Gabon : les "cadeaux" du PDG

Gabon : présidentielle et candidature