Diamant : le Botswana veut garder sa place dans l'industrie

Légende : La mine de Jwaneng est une mine à ciel ouvert de diamants située dans le sud du Botswana
Image caption La mine de Jwaneng est une mine à ciel ouvert de diamants située dans le sud du Botswana

Le Botswana, le deuxième plus grand producteur de diamant au monde, souhaite non seulement garder sa place mais veut également devenir le centre stratégique de l'exploitation des pierres précieuses.

La mine de Jwaneng, dans le sud du Botswana, est le joyau de la couronne de Debswana, une entreprise cogérée par De Beers et le gouvernement du Botswana.

Le site qui représente l'un des plus gros conglomérats diamantaires au monde a permis notamment de construire des écoles, des routes et des hôpitaux.

Media playback is unsupported on your device
Le Botswana veut rester le 2ème producteur de diamant

Mais le géant a récemment dû faire face aux turbulences des marchés mondiaux, la diminution des réserves de pierres précieuses et le ralentissement de la production.

Essor en 2015

Malgré ces difficultés, De Beers a battu des records de vente en 2015.

Image caption "Je travaille ici parce que j'en ai besoin", indique Tebogo Kgosidile. Pour certains, ce secteur est le seul moyen de gagner leur vie

Le premier diamantaire mondial souhaite que l'économie locale profite de cet essor.

Il y a trois ans, le Bostwana a ainsi décidé que la vente en gros de pierres précieuses se ferait sur place et non plus à Londres.

Image caption Le Botswana, le deuxième plus grand producteur de diamant au monde

Cette croissance pourrait bénéficier à la population et particulièrement aux femmes qui sont de plus en plus nombreuses à intégrer l'industrie du diamant au Botswana.

Plusieurs experts ont pourtant soulevé des inquiétudes quant à la relation tendue entre le géant diamantaire et le gouvernement.