La ruée vers l'or de Mauritanie

Image caption Un gramme d'or peut valoir jusqu'à $38 dollars

VCOS COMMENTAIRES SUR NOTRE PAGE FACEBOOK

Chaque jour, des milliers de personnes se précipitent dans le désert du Sahara dans l'espoir de faire fortune depuis que le gouvernement autorise la population à creuser le sable pour trouver de l'or.

Paradoxalement, il s'agit d'une activité qui peut coûter cher car un gramme d'or peut valoir jusqu'à $38 dollars tandis qu'une licence et l'équipement pour creuser peuvent coûter jusqu'à $300.

La température peut atteindre les 40 degrés Celsius mais le jeu en vaut parfois la chandelle et la tentation de trouver de l'or est parfois irrésistible dans un pays où le taux de chômage est très élevé.

Car ceux qui trouvent sont à l'abri du besoin pendant mais la chance ne sourit pas à tout le monde.

Certains ont tout sacrifier dans l'espoir de trouver quelques pépites d'or :

Image caption Mohamed, 60 jours dans le désert, 10g d'or

"On est venu parce qu'il n'y a pas de travail et qu'on espère de grandes choses pour notre famille", Mohamed.

Image caption Ali, 30 jours dans le désert, 0g d'or

"C'était une bonne expérience mais on a eu beaucoup de problèmes parce qu'on ne sait pas grand-chose sur la façon de creuser. C'est une nouvelle expérience pour quelqu'un qui vient de la ville. C'est difficile, on est motivé par l'appât du gain. Et puis on s'ennuie facilement, on voit le bonheur sur le visage de ceux qui ont trouvé quelque chose, ça motive", Ali

Image caption Ahmed, 40 jours, 31 g d'or

"Mon rêve c'est de devenir un homme d'affaires et d'avoir ma propre compagnie", Ahmed.

Image caption Ahmed, 27 jours dans le désert, 6g d'or

"J'étais à l'étranger et je suis revenu avec avec ma femme et tous mes enfants afin de travailler dans mon pays, j'ai tout vendu, je voulais trouver de l'or et avoir une nouvelle vie", Ahmed.

A lire & à regarder :

Media playback is unsupported on your device
Chaque jour, des milliers de personnes recherchent de l'or dans le désert mauritanien.

Diamant : le Botswana veut rester leader

Media playback is unsupported on your device
Le Botswana veut rester le 2ème producteur de diamant