Macky Sall révoque un fonctionnaire

Ousmane Sonko Copyright de l’image Google
Image caption Ousmane Sonko accuse des personnalités d'avoir illégalement bénéficié d'avantages fiscaux.

Le président sénégalais a radié de la Fonction publique le fonctionnaire et opposant Ousmane Sonko.

Macky Sall a signé un décret portant révocation de M. Sonko, selon un communiqué du gouvernement.

"Monsieur Ousmane Sonko, inspecteur des impôts et domaines (…) est révoqué sans suspension des droits à pension pour manquement à l'obligation de discrétion professionnelle" prévue par la loi sénégalaise, affirme le communiqué.

Pendant ces dernières semaines, ce fonctionnaire, leader d'un parti politique, a accusé plusieurs personnalités sénégalaises d'avoir illégalement bénéficié d'avantages fiscaux.

Selon lui, l'impôt sur les salaires des députés n'a pas été prélevé pendant plusieurs années, ce que l'Assemblée nationale a démenti.

Parmi les personnalités visées par Ousmane Sonko figure Aliou Sall, un jeune frère du chef de l'Etat, qu'il a accusé d'avoir profité d'une exonération fiscale de plusieurs millions de francs CFA, dans le cadre de sa participation à une société pétrolière.

"Un acte illégal"

"La sanction est à la mesure de la gravité de la faute", a réagi, dans la presse locale, l'avocat El Hadji Omar Youm, le directeur de cabinet du président Sall.

"Cette décision servira d'exemple pour les autres fonctionnaires", avertit le député Abdou Mbow, membre du parti du chef de l'Etat.

Le journal privé WalfQuotidien affirme, pour sa part, que Macky Sall a révoqué Ousmane Sonko pour le "museler".

M. Sonko, cité par le même journal, considère la mesure dont il est l'objet comme "une tentative de liquidation d'un adversaire politique".

"Cette radiation est un acte illégal", a commenté Doudou Wade, un militant du PDS, le principal parti d'opposition.

Deux fonctionnaires de la police et de la gendarmerie sénégalaises ont écopé de sanctions disciplinaires, durant ces trois dernières années.

Le policier avait accusé certains de ses collègues d'avoir joué un rôle dans une affaire de trafic de stupéfiants.

Le gendarme avait accusé certains membres de sa hiérarchie d'être corrompus.

Sur le même sujet

Lire plus