Gabon :Ali Bongo déclaré vainqueur

Ali Bongo Copyright de l’image AFP
Image caption Ali Bongo Ondimba est arrivé premier avec 49,80 % de l'élection à un tour, selon la CENAP.

La commission électorale du Gabon a déclaré Ali Bongo Ondimba vainqueur de l'élection présidentielle de samedi dernier, avec 49,80 % des voix, une victoire confirmée par le ministre de l'Intérieur, Pacôme Moubelet-Boubeya.

Jean Ping, le principal adversaire d'Ali Bongo Ondimba, a obtenu 48,23 % des suffrages, selon la CENAP.

Il revendiquait la victoire depuis dimanche, lendemain de l'élection présidentielle.

L'Assemblée nationale incendiée

Des affrontements ont éclaté mercredi à Libreville peu après l'annonce de la réélection du président Ali Bongo Ondimba.

Les médias locaux font état de troubles entre les forces de l'ordre et les foules venues manifester au siège de la Commission électorale (CENAP), près du rond-point de la Démocratie de Libreville. Le ministère de l'Intérieur n'a pas pu être joint pour confirmer ces informations.

L'Assemblée nationale du Gabon a été incendiée par des manifestants descendus dans la rue à l'annonce de la réélection du président Ali Bongo Ondimba, selon plusieurs témoins.

Contacté par la BBC, le chef de cabinet de Jean Ping avait par ailleurs évoqué une marche de protestation quelques instants suivant l'annonce des résultats.

Deuxième mandat

Ali Bongo Ondimba, âgé de 57 ans, dirige le Gabon depuis la mort en 2009 de son père Omar, qui était au pouvoir depuis 41 ans.

Copyright de l’image AFP
Image caption Un des supporters du candidat Jean Ping après avoir passé la nuit à attendre les résultats à Libreville le 31 août

Huit autres candidats étaient en lice dont Jean Ping.

Les représentants de l'opposition au sein de la CENAP ont quitté la réunion de cette institution, en refusant de signer le procès-verbal de la séance plénière, selon le correspondant à Libreville de BBC Afrique.

L'élection présidentielle est à un seul tour au Gabon.

Sur le même sujet

Lire plus