Kenya : un fabricant de pneus en difficulté

Tyres Copyright de l’image Getty Images
Image caption Sameer Africa dit être victime de la réduction des droits de douane sur les importations de pneus.

L'unique société de fabrication de pneus au Kenya a décidé de fermer son usine à Nairobi, la capitale, à la fin de ce mois, à cause de "la rude concurrence des importations".

Sameer Africa annonce qu'elle va transférer ses activités de Nairobi en Chine et en Inde.

Ses dirigeants déplorent "les importations de produits pneumatiques bon marché et subventionnées" au Kenya.

Selon Allan Walmsley, le directeur général de Sameer Africa, la réduction des droits de douane sur les importations de pneus et le coût élevé de l'électricité font partie des raisons de la fermeture de l'usine.

Des centaines de travailleurs risquent de perdre leur emploi lorsque l'unité de production de Nairobi va fermer ses portes.

Selon le journal kényan "East African Standard", la société Sameer Africa emploie 500 travailleurs au Kenya.

Les pneus fabriqués par cette entreprise sont vendus dans plusieurs pays de la région, dont la Tanzanie et l'Ouganda.

Sur le même sujet

Lire plus