Egypte : « une statue inappropriée »

Les habitants de la ville de Sohag estiment que la statue évoque une femme harcelée sexuellement ou qu'elle donne une image frivole des militaires égyptiens. Copyright de l’image AP
Image caption Les habitants de la ville de Sohag estiment que la statue évoque une femme harcelée sexuellement ou qu'elle donne une image frivole des militaires égyptiens.

Un artiste égyptien a été obligé de modifier une sculpture censée honorer les soldats tombés lors des combats.

La « mère des Martyrs » est représentée par une paysanne portée par un soldat casqué.

Les habitants de la ville de Sohag, au Sud du Caire estiment que l'œuvre d'art, de plus de 8 mètres de haut, évoque une femme harcelée sexuellement ou qu'elle donne une image frivole des militaires égyptiens.

Le sculpteur Wagih Yani modifie son travail à présent.

Il a fait savoir qu'il enlèverait le militaire.

La femme, branche d'olivier en main, portera sur sa tête une colombe blanche, symbole de paix.

Mais l'artiste de 60 ans se défend d'avoir voulu donner toute connotation sexuelle à la précédente œuvre :

« Le soldat représentait l'esprit des martyrs protégeant l'Egypte ».

Wagih Yani a expliqué qu'il a accepté de modifier son œuvre afin que « tout le monde soit content de la statue ».

Lire plus