Migrants : Paris va créer un centre de transit

Anne Hidalgo Copyright de l’image Getty Images
Image caption Anne Hidalgo, la maire de Paris, à l'initiative de la création du centre de transit de migrants.

La mairie de Paris va ouvrir à la mi-octobre son premier centre d'hébergement temporaire de migrants.

Cette initiative devrait permettre aux autorités municipales de la capitale française de réduire les nombreux camps de migrants, selon la maire Anne Hidalgo.

Le centre d'une capacité de 400 places sera installé dans le nord de Paris.

D'ici la fin de l'année, il sera agrandi pour pouvoir accueillir 600 personnes.

Le centre sera réservé aux hommes, qui pourront y accéder quel que soit leur statut administratif.

Un deuxième centre de 350 places réservé aux femmes et aux enfants sera ouvert avant la fin de l'année dans une ancienne usine d'Ivry-sur-Seine, à la périphérie sud de Paris.

Anne Hidalgo

Copyright de l’image Getty Images
Image caption La maire de Paris sur le site du futur centre d'hébergement de migrants.

Les migrants admis dans ces centres pour une durée de cinq à dix jours pourront effectuer un bilan médical, recevoir une aide psychologique et des conseils juridiques avant d'être orientés vers d'autres structures d'accueil plus pérennes.

La mairie de Paris a pris cette initiative à la suite d'importants flux de migrants arrivés cette année dans plusieurs villes européennes.

Environ 240 000 personnes sont arrivées illégalement en Europe, durant le premier semestre de cette année, selon l'organe de contrôle des frontières extérieures de l'Union européenne, Frontex.

Parmi ces migrants, dont certains sont demandeurs d'asile, figurent des Afghans, des Syriens, mais aussi des ressortissants de pays africains, dont le Soudan et la Somalie.

Sur le même sujet

Lire plus