Ping insiste sur le recomptage des voix

Jean Ping Copyright de l’image AFP
Image caption Jean Ping (en photo) a décidé de ne pas introduire de recours contre la victoire d'Ali Bongo Ondimba.

Le directoire de campagne de l'opposant gabonais Jean Ping a encore exigé, ce mercredi 7 septembre, le nouveau comptage des voix "bureau de vote par bureau de vote" dans la province du Haut-Ogooué.

Il s'agit du fief électoral d'Ali Bongo Ondimba, où le président sortant, déclaré vainqueur, est arrivé premier avec 95 % des suffrages, avec un taux de participation de 99 %.

"Nous demandons le recomptage des voix bureau de vote par bureau de vote" pour la province du Haut-Ogooué, a déclaré René Ndemezo Obiang, le coordonnateur du directoire de campagne de Jean Ping.

"Nous verrons", a-t-il répondu aux journalistes, à la question de savoir si M. Ping va déposer ou pas un recours auprès de la Cour constitutionnelle après avoir contesté les résultats du scrutin.

Les candidats peuvent déposer des recours jusqu'à jeudi 8 septembre, à 15h GMT.

M. Ping s'est autoproclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 27 août, dès le lendemain du scrutin.

Il a promis de saisir la Cour constitutionnelle, après avoir contesté les résultats publiés par le ministère de l'Intérieur et la commission électorale nationale.

Selon ces résultats, il est arrivé deuxième avec 48,23 % des suffrages, derrière Ali Bongo Ondimba, qui est réélu avec 49,80 %.

Tentative d'assassinat

Les résultats définitifs de l'élection doivent être publiés par la Cour constitutionnelle dans les prochains jours.

Par ailleurs, le ministre de la Justice Séraphin Moundounga, qui a démissionné il y a 48 heures, a déclaré ce mercredi 7 septembre avoir "échappé à une tentative d'assassinat".

"Je me décharge de mes fonctions gouvernementales et je prends congé du Parti démocratique gabonais", avait-il déclaré à la télévision privée TV+.

Séraphin Moundounga avait dénoncé "ces morts" qu'il ne voudrait pas "cautionner".

Sept personnes auraient été tuées dans les violences consécutives à l'annonce de la victoire d'Ali Bongo Ondimba.

Sur le même sujet

Lire plus