Afrique de l'Ouest : des navires pirates arraisonnés

Pêche Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les pays côtiers ouest-africains accusent souvent des navires pirates de venir enlever leurs précieuses espèces maritimes.

Les services maritimes de quatre pays d'Afrique de l'Ouest ont arraisonné 14 navires, dont deux chalutiers battant pavillon chinois, au terme d'une opération de surveillance de leurs côtes.

L'opération a été menée par la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau et le Sénégal, a indiqué à BBC Afrique Boubacar Bâ, un responsable de la Commission sous-régionale des pêches(CSRP), une organisation dont ces pays sont membres.

"L'un des chalutiers arraisonnés se trouve au port de Conakry, un autre est en fuite. Nous sommes en train de le rechercher, car il a été formellement identifié. Il n'a pas obtempéré aux ordres du patrouilleur qui l'a surpris en opération de pêche", a expliqué M. Bâ.

Selon lui, la Guinée a infligé une amende d'un million d'euros (environ 655 millions de francs CFA) et a interdit de pêche l'équipage de l'un des navires, pour une durée de quatre mois.

"Activités illégales"

La Guinée va saisir l'Etat du pavillon, à travers son ambassade à Conakry, a ajouté Boubacar Bâ, précisant que le navire en question a été arraisonné dans les eaux guinéennes.

Selon lui, l'équipage du navire en fuite, lui, va payer à la Guinée une amende de deux millions d'euros (environ 1,3 milliard de francs CFA).

Les navires arraisonnés menaient des "activités illégales" dans le territoire maritime guinéen, selon la Commission sous-régionale des pêches.

L'opération de contrôle des côtes a été menée pendant cinq jours à l'aide d'une flotte déployée par les quatre pays déjà cités, dans le cadre de la lutte contre la pêche illégale.

Elle s'est déroulée avec des moyens financiers de l'Union européenne et des équipements fournis par la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau et le Sénégal.

Cette opération a permis de contrôler une quarantaine d'embarcations de pêche artisanale et industrielle.

Sur le même sujet

Lire plus