Ping tance la Cour constitutionnelle

Jean Ping, Gabon Copyright de l’image Getty Images
Image caption Jean Ping (en photo) a saisi la Cour constitutionnelle pour contester les résultats donnant Ali Bongo Ondimba vainqueur.

L'opposant gabonais Jean Ping a évoqué "la lourde responsabilité" de la Cour constitutionnelle, l'institution qu'il a saisie pour faire annuler les résultats donnant Ali Bongo Ondimba vainqueur de l'élection présidentielle.

"En cas de non-respect de la réalité du vote des Gabonais par la Cour constitutionnelle, le peuple (…) prendra son destin en main", a-t-il averti lors d'une conférence de presse, vendredi 9 septembre, à Libreville.

L'opposant arrivé deuxième avec 48,23 % des voix derrière Ali Bongo Ondimba, qui a 49,80 %, a évoqué la "très lourde responsabilité" des juges membres de cette juridiction.

La Cour constitutionnelle est chargée de publier les résultats définitifs du scrutin présidentiel et d'arbitrer les recours introduits par les candidats.

Jean Ping promet de se mettre "aux côtés du peuple pour exiger le respect de l'article 9 de la Constitution, qui indique (…) que l'élection du président de la République est acquise à celui des candidats qui aura obtenu le plus de suffrages".

Il s'est autoproclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 27 août, dès le lendemain du scrutin.

Sur le même sujet

Lire plus