Des soldats nigériens tués par Boko Haram

Deux attaques ont été menées dans le sud de la région de Diffa, près de la frontière avec le Nigeria. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Deux attaques ont été menées dans le sud de la région de Diffa, près de la frontière avec le Nigeria.

L'armée nigérienne a annoncé qu'au moins sept soldats gouvernementaux ont été tués la semaine dernière dans des affrontements avec les islamistes de Boko Haram.

Selon un porte-parole, des soldats nigériens et tchadiens ont attaqué des positions du groupe djihadiste, tuant 30 insurgés. Deux autres ont été capturés.

Selon le communiqué, deux attaques ont été menées dans le sud de la région de Diffa, près de la frontière avec le Nigeria.

Cinq soldats ont été tués dans une embuscade lundi matin et deux autres sont morts lorsque leur véhicule de patrouille a sauté sur un engin explosif.

L'insurrection de Boko Haram déclenchée en 2009 a fait des dizaines de milliers de morts au Nigeria et dans les pays voisins comme le Niger, le Tchad et le Cameroun.