Libye : pas de nouvelles des trois étrangers enlevés

libye, otages étrangers, italiens, canadien Copyright de l’image Getty Images
Image caption Rebelles libyens prennent des otages étrangers et enfants de riches familles

Le sort des trois ressortissants étrangers enlevés ces derniers jours est toujours incertain. Aucune information crédible n'est disponible ni sur l'identité des ravisseurs et ni sur leur lieu de détention.

Ces trois personnes, deux ressortissants italiens et un canadien, travaillaient dans la région de Ghat, sud de la Libye, pour une entreprise de construction italienne près de la frontière algérienne.

Les seules informations disponibles sur leur enlèvement ont été livrées par les autorités de cette région.

Elles précisent que les otages travaillaient sur une piste d'aéroport.

Ils sont spécialisés dans l'installation d'équipement d'aviation.

Le ministère italien des Affaires étrangères a confirmé que deux de ses ressortissants ont été enlevés en Lybie.

Mais les autorités canadiennes ont seulement indiqué avoir reçu des «informations inquiétantes et non confirmées» qu'un de leurs ressortissants a été pris en otage.

En Libye, depuis près de deux ans, les enlèvements organisés par des bandes armées sont fréquents.

Les principales cibles des groupes armés sont souvent les enfants des riches familles libyennes. Les ravisseurs espèrent ainsi obtenir une rançon.

Les ressortissants étrangers sont aussi visés par ces enlèvements.

Lire plus