Langues : polémique en Algérie

Sabah Bourdras Copyright de l’image Youtube
Image caption La vidéo en selfie de Sabah Bourdras a été largement partagée sur les réseaux sociaux.

Une enseignante algérienne a été rappelée à l'ordre après avoir fait l'éloge de la langue arabe dans sa classe, lors de la rentrée scolaire.

Sabah Bourdras a enregistré une vidéo en selfie, dans laquelle elle encourage ses élèves à répéter que "l'arabe est la langue la plus riche du monde".

"Cette année, je vais parler en arabe et m'exprimer uniquement en arabe", a-t-elle insisté.

La langue est un sujet sensible en Algérie, une ancienne colonie de la France.

De nombreux Algériens, ceux des générations les plus âgées surtout, se plaignent de la domination du français ou "la langue des occupants" - comme ils l'appellent souvent - sur l'arabe, la langue officielle de l'Algérie, et le berbère.

L'arabe est la langue d'enseignement dans les quatre premières années de l'école publique algérienne.

Mais le français est couramment parlé, ce qui donne une idée de la controverse provoquée par la vidéo de Sabah Bourdras.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption La ministre algérienne de l'Education est accusée de "mener une guerre" contre la langue arabe.

La vidéo a été largement partagée et commentée sur les réseaux sociaux.

Elle a suscité un passionnant débat sur la langue et l'identité.

Selon le gouvernement algérien, l'enseignante fera l'objet de mesures disciplinaires.

Selon la ministre de l'Education, Nouria Benghebrit, elle va être auditionnée pour "violation de la vie privée" d'élèves mineurs.

Mme Bourdras bénéficie d'un large soutien sur les médias sociaux.

La ministre de l'Education, titulaire d'un doctorat obtenu en France, a déjà été accusée de "mener une guerre" contre la langue arabe.

Sur le même sujet

Lire plus