Guinée : début du dialogue politique

dialogue, guinée conakry, opposition
Image caption Alpha Condé, le président de la Guinée, salue les acteurs politiques.

Démarrage ce à Conakry, la capitale, du dialogue politique.

Opposants et leaders de la mouvance présidentielle se rencontrent pour valider un calendrier électoral et un cadre de dialogue.

L'organisation des élections locales et communales font partie des priorités de l'opposition.

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a rendu publique une décision indiquant qu'il n'y aura pas de couplage des scrutins.

Les élections communales auront lieu le 18 décembre 2016.

Détendre l'atmosphère

Le chef de l'opposition, Cellou Dalein Diallo, a dressé la liste des préoccupations de son camp.

Pour lui, le dialogue doit porter sur la réforme de la Ceni et la mise à jour du fichier électoral.

Cellou Dalein Diallo a prévu d'évoquer la question des enquêtes visant à identifier les auteurs des violences dont ont été victimes des militants de l'opposition.

Il veut aussi discuter avec le président Alpha Condé de l'indemnisation des victimes de ces violences.

La mouvance présidentielle estime que ce dialogue est l'occasion, pour les Guinéens, d'échanger sur leurs préoccupations.

Dans les rues de Conakry, les habitants gardent l'espoir de voir le dialogue contribuer à détendre l'atmosphère politique.

Lire plus