Le Gabon retient son souffle

Gabon, Cour constitutionnelle Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'audience de la Cour constitutionnelle du Gabon, ce jeudi 22 septembre, à Libreville.

La Cour constitutionnelle du Gabon a tenu, ce jeudi 22 septembre, à Libreville, la capitale, sa première audience sur les résultats de l'élection présidentielle du 27 août.

Les avocats des deux principaux candidats, Ali Bongo Ondimba et Jean Ping, ont fait face aux neuf juges électoraux membres de cette juridiction, qui ont procédé à un nouveau décompte de 2800 procès-verbaux, à la demande du principal opposant.

Ce dernier conteste les résultats donnant M. Bongo vainqueur de l'élection présidentielle, avec 49,80 % des suffrages.

Jean Ping est arrivé deuxième avec 48,23 % des voix.

Dans la capitale, la population inquiète prend ses dispositions en attendant le verdict de la Cour constitutionnelle.

Notre correspondant à Libreville a vu de longues files devant les distributeurs de billets pour acheter des provisions.

Des files d'attente étaient visibles devant les boutiques.

Les propriétaires de certains magasins ont déplacé une partie de leurs marchandises pour les mettre dans un lieu sûr.

Les avocats de Jean Ping ont jusqu'à 9h (8h GMT), ce jeudi, pour déposer leurs observations auprès du greffe de la Cour constitutionnelle.

Lire plus