Les éléphants sont-ils les espèces les plus ménacées ?

éléphant d'Afrique
Image caption Au coeur des discussions, il y aura notamment les éléphants d'Afrique, particulièrement touchés par le braconnage.

La conférence mondiale sur les espèces en voie de disparition s'est ouverte en Afrique du Sud. Des milliers d'experts, d'écologistes, de représentants de 182 pays se réunissent pour se mettre d'accord sur des règles afin de protéger les animaux et les plantes rares menacés par la surexploitation commerciale.

Mais ces experts ne sont pas tous convaincus que ce sont les éléphants qui seraient le plus ménacés.

Image caption Les pourcentages ont varié entre 2010-2014, au total il y a eu trois à quatre fois plus de pertes que sur la carte indicative

Chaque jour trois rhinoceros sont massacrés par les braconniers selon le Fonds Mondial pour la Nature (WWF). A johanesbourg, il sera question de définir la manière de protéger les lions, les requins, les pangolins, ce mammifère insectivore parmi les animaux les plus braconnés au monde.

Les participants vont debattre sur les bois de rose. Au total, la Cites doit étudier la possibilité d'assouplir ou de durcir les restrictions commerciales qui concernent quelque 500 espèces de faune et de flore. Le braconnage alimente un trafic extrêmement lucratif évalué à 20 milliards de dollars par an.

Les pays du sud-est asiatique sont de grands consommateurs de certaines espèces menacées et ils seront sous forte pression pendant cette conférence. Et pour de nombreux défenseurs des animaux, au moment où tant d'espèces sont gravement menacées par le braconnage insatiable et le commerce, la réunion aura un pouvoir de vie ou de mort sur des animaux emblématiques.

Soit les 182 pays signataires de la Cites "s'entendent pour les protéger au maximum", soit "ces animaux risquent de disparaître", assurent des spécialistes.

Sur le même sujet