RDC : La communauté internationale appelle au calme

Ban Ki Moon Copyright de l’image AFP
Image caption La communauté internationale invite aussi "les autorités de la RDC à promouvoir et protéger les droits de l'homme et à respecter les libertés fondamentales.

L'Union africaine, les Nations unies, l'Union européenne et l'Organisation internationale de la francophonie ont lancé samedi un appel commun au calme, au dialogue et à la tenue rapide d'élections "crédibles" en République démocratique du Congo.

Dans un communiqué conjoint publié à New York où se tient l'Assemblée générale de l'ONU, ces organisations se disent "gravement préoccupées par les violents incidents survenus récemment à Kinshasa et ailleurs".

Elles "lancent un appel à tous les acteurs politiques de la RDC, majorité présidentielle et opposition, afin qu'ils fassent preuve de retenue dans leurs actions et déclarations, et qu'ils exhortent leurs partisans à renoncer à la violence".

Ces organisations invitent aussi "les autorités de la RDC à promouvoir et protéger les droits de l'homme et à respecter les libertés fondamentales (...) y compris lors de manifestations publiques".

De nombreuses personnes ont été tuées jeudi et vendredi dans des troubles à Kananga, dans le centre de la République démocratique du Congo.

Dans cette localité, des partisans d'un chef coutumier tué en août par les forces de l'ordre ont attaqué l'aéroport, selon des sources concordantes.

La Constitution interdit au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, de se représenter, mais celui-ci ne donne aucun signe de vouloir quitter son poste.

Le scrutin présidentiel apparaît désormais impossible à organiser avant le 20 décembre.

Lire plus