Racisme : Yaya Touré se fâche avec la Fifa

Yaya Touré Copyright de l’image Getty Images
Image caption Touré est "déçu" de la dissolution de la commission de la Fifa contre le racisme, dont il était membre.

Le milieu de terrain ivoirien de Manchester City, Yaya Touré, estime que les footballeurs et les supporters vont "souffrir" de la dissolution de la commission créée par la Fifa pour éradiquer le racisme dans les stades.

Ce footballeur âgé de 33 ans faisait partie du groupe de travail mis en place en 2013 par la Fifa pour lutter contre le racisme dans le monde du football.

"Ce sont les supporters et les joueurs qui vont souffrir" à cause de la dissolution de la commission contre le racisme, a-t-il averti.

La dissolution du groupe a été annoncée lundi 26 septembre par la secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samba Diouf Samoura.

Cette instance "avait un mandat spécifique, qu'elle a pleinement accompli", a soutenu Mme Samoura.

Yaya Touré, visé par des insultes racistes en octobre 2013, lorsqu'il jouait au CSKA Moscou (Russie), s'est demandé si la Fifa veut faire de la "complaisance" envers les auteurs d'actes et propos racistes, lors de la Coupe du monde 2018.

Copyright de l’image Fifa
Image caption Fatma Samba Diouf Samoura, la secrétaire générale de la Fifa

"J'ai été déçu lorsque j'ai reçu la lettre m'informant de la dissolution du groupe de travail de la Fifa sur le racisme", a-t-il dit, louant "le bon travail qui a été réalisé à la suite des avis et recommandations du groupe de travail" dissous.

Yaya Touré a pris sa retraite internationale, la semaine dernière.

Le prince Ali bin al-Hussein, ancien vice-président de la Fifa, a qualifié d'"extrêmement inquiétante" la décision de la Fifa de dissoudre la commission contre le racisme.

Cette mesure est "honteuse", a dit l'ancien footballeur gallois Nathan Blake.

La commission contre le racisme avait été créée à l'initiative de l'ancien président de la Fifa, Joseph Blatter.

Elle était dirigée par Jeffrey Webb, un ressortissant des Iles Caïmans arrêté en 2015 dans le cadre d'une enquête menée par la Fifa pour corruption présumée.

Sur le même sujet