Washington sanctionne des officiers congolais

Le général John Numbi, à gauche à côté du général Christian Damay, commandant français de l'EUROFOR après une conférence de presse à Kinshasa le 14 juillet 2006. Copyright de l’image MARCO LONGARI
Image caption Le général John Numbi, à gauche à côté du général Christian Damay, commandant français de l'EUROFOR après une conférence de presse à Kinshasa le 14 juillet 2006.

Le Trésor américain a annoncé mercredi des sanctions financières contre deux hauts responsables militaires congolais, accusés de nuire au processus démocratique en République démocratique du Congo (RDC).

Le major général Gabriel Amisi Kumba, commandant des forces armées du pays (FARDC) ainsi que le général John Numbi, ancien inspecteur de la police nationale, ont été placés sur la liste noire de Washington.

Le directeur du Trésor, John Smith, a indiqué que des avoirs éventuels des deux officiers aux Etats-Unis seront également gelés et les ressortissants américains sont interdits de faire des transactions avec eux.

Le général Amisi Kumba est accusé d'avoir commandé des unités de l'armée congolaise dans la répression de manifestations politiques dans l'Ouest du pays dont la capitale, Kinshasha.

De son côté, le général John Numbi, ancien chef de l'armée de l'air, a usé "d'intimidation violente pour s'assurer la victoire de candidats affiliés à la coalition du président Kabila" lors des élections en mars dernier, selon M. Smith.

Ces mesures sont annoncées quelques jours après des violences politiques ayant fait des dizaines de morts, suite à l'annonce du report de la présidentielle, initialement prévue en décembre prochain.

Lire plus