Mali : l'opposition réclame le retour d'ATT

Amadou Toumani Touré Copyright de l’image Getty Images
Image caption Amadou Toumani Touré est accusé d'avoir laissé le nord du Mali tomber aux mains des groupes armés.

Des militants de 13 partis d'opposition et des leaders de la société civile du Mali ont réclamé ce samedi le retour dans leur pays de l'ancien président Amadou Toumani Touré, qui vit en exil au Sénégal depuis quatre ans.

Ils ont formulé cette revendication lors d'une marche, à Bamako, la capitale malienne.

"Nous avons demandé le retour du président Amadou Toumani Touré", a déclaré un membre du Parti pour le développement économique et la solidarité, Nouhoum Togo, dans un entretien téléphonique avec BBC Afrique.

M. Touré vit à Dakar, la capitale sénégalaise, depuis le renversement de son gouvernement en mars 2012 par le capitaine Amadou Sanogo.

Selon certains médias, le gouvernement malien aurait demandé que des poursuites pour "haute trahison" soient engagées contre l'ancien président surnommé ATT par certains, selon ses initiales.

Il est accusé d'avoir laissé le nord du Mali tomber aux mains des groupes armés.

Ce samedi, les manifestants, "environ 100 000 personnes", selon M. Togo, ont réclamé aussi la tenue d'une "concertation nationale sur l'insécurité" dans le nord et le centre du Mali.

"L'insécurité est une question cruciale. Nous ne voulons pas une concertation bâclée", a dit Nouhoum Togo.

Les manifestants ont aussi dénoncé "la censure des partis d'opposition" dans les programmes de l'Office de radio-télévision du Mali, le service public de l'audiovisuel malien.

Sur le même sujet

Lire plus