Guinée : le dialogue politique suspendu

Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo Copyright de l’image AFP
Image caption Le dialogue politique a été lancé à la suite d'une rencontre du président Alpha Condé avec l'opposant Cellou Dalein Diallo (en lunettes), début septembre.

Le dialogue politique national lancé le 22 septembre en Guinée a été suspendu vendredi soir en raison de divergences entre le pouvoir et l'opposition sur l'organisation des élections locales et communales.

Il va reprendre mardi prochain, selon le ministre de l'Administration du territoire, Boureima Condé, qui dirige la concertation.

Ce dialogue a été lancé à la suite d'une rencontre du président Alpha Condé avec son principal opposant, l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo.

Le pouvoir, l'opposition et la société civile prennent part à cette concertation axée sur plusieurs sujets dont la libération des militants des deux camps détenus après des manifestations.

Mais le pouvoir et l'opposition ne sont pas parvenus, jeudi et vendredi, à s'entendre sur l'organisation des élections communales et communautaires.

Le scrutin communal concerne les maires, tandis que les élections communautaires permettent d'élire les chefs de quartiers et de districts.

L'opposition s'est prononcée en faveur d'un couplage des deux scrutins.

La majorité présidentielle, elle, veut une organisation séparée de ces élections, les communales d'abord, les élections communautaires ensuite.

Les dernières élections locales en Guinée ont eu lieu en 2005.

Un scrutin devait se tenir en 2013, mais il a été reporté en 2014, puis en 2015, avant d'être récemment fixé par la commission électorale nationale à la fin de l'année 2016.

Sur le même sujet

Lire plus