Cap-Vert : Fonseca réélu président

Jorge Carlos Fonseca Copyright de l’image AFP
Image caption Jorge Carlos Fonseca, lors d'une réunion avec des dirigeants européens, en septembre 2013, à Bruxelles.

Jorge Carlos Fonseca a remporté environ 73 % des voix dès le premier tour de l'élection présidentielle capverdienne, ce dimanche, selon les résultats provisoires du scrutin.

Le candidat du Mouvement pour la démocratie (MPD), âgé de 66 ans, a battu deux candidats indépendants, Albertino Graça et Joaquim Monteiro.

Quelque 314 000 Cap-Verdiens résidant le pays étaient convoqués aux urnes, contre 47 000 de leurs compatriotes vivant à l'étranger.

Des observateurs de l'Union africaine et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest ont participé à la supervision du scrutin présidentiel.

Le Parti africain de l'indépendance du Cap-Vert (PAICV), la plus ancienne formation politique du pays, n'a pas présenté de candidat.

Elle n'a pas donné de consigne de vote non plus.

Jorge Carlos Fonseca, donné favori de ce scrutin avec plus de 70 % dans les sondages, avait été élu en août 2011 pour un premier mandat.

Il avait remporté le scrutin présidentiel au second tour, avec plus de 54 % des voix face à Manuel Inocencio Sousa, le candidat du PAICV.

Le Cap-Vert, un archipel d'Afrique de l'Ouest et ancienne colonie portugaise, est réputé pour son système politique jugé très démocratique, sa stabilité politique et sa bonne gouvernance.

Le président capverdien joue surtout un rôle d'arbitre, dans ce pays au régime semi-parlementaire, avec un exécutif dominé par le Premier ministre.

Sur le même sujet

Lire plus