Afrique: "détérioration de la sécurité et du droit"

Rapport sur la gouvernance africaine de la fondation Mo Ibrahim Copyright de l’image Fondation Mo Ibrahim
Image caption Rapport sur la gouvernance africaine de la fondation Mo Ibrahim

Près des deux tiers des citoyens africains vivent dans des pays où la sécurité et la primauté du droit se sont détériorées au cours des dix dernières années.

L'Indice Ibrahim de la gouvernance africaine 2016 (IIGA), lancé aujourd'hui par la Fondation Mo Ibrahim, révèle que l'amélioration de la gouvernance en Afrique au cours des dix dernières années a été freinée par une détérioration générale de la sécurité et du droit.

Le développement humain est la catégorie la plus performante au cours de la dernière décennie, avec 43 pays - regroupant 87% des citoyens africains - enregistrant des progrès en terme d'éducation, de santé ou de bien-être.

Cependant, ces tendances positives contrastent avec une baisse prononcée de la sécurité et de la primauté du droit, pour lesquelles 33 des 54 pays africains - regroupant près des deux tiers de la population du continent - ont connu une baisse depuis 2006, 15 d'entre eux de façon importante.

Cette tendance inquiétante a récemment empiré, ce qui s'explique par de profondes détériorations en matière de sécurité, personnelle et collective.

Quelques chiffres:

- Les meilleures améliorations en gouvernance au cours de la décennie sont en Côte d'Ivoire (13,1), au Togo (+9,7), au Zimbabwe (+9,7), au Libéria (+8,7) et au Rwanda (+8,4).

- La sécurité et le respect du droit est la seule catégorie à enregistrer une tendance négative au cours de la décennie, avec une baisse de -2,8 points au cours des dix dernières années.

- La moyenne des scores en corruption et bureaucratie a diminué de -8.7 points au cours de la dernière décennie, avec 33 pays en baisse, et 24 d'entre eux tombant à leur pire score en 2015.

- Deux tiers des pays du continent - soit 67% de la population africaine - ont baissé en matière de liberté d'expression au cours des dix dernières années. Onze pays, avec plus d'un quart (27%) de la population du continent, enregistrent des chutes en participation de la société civile, en liberté d'expression et de rassemblement.

- 40% des Africains vivent dans un pays qui a enregistré une détérioration en infrastructure électrique au cours de la décennie, avec plus de la moitié de l'économie de l'Afrique touchée par ce problème.

- 43 pays, accueillant plus de quatre cinquièmes (87%) de la population africaine, ont enregistré une amélioration dans le développement humain au cours de la décennie. Le Rwanda, l'Ethiopie, l'Angola et le Togo augmentent de plus de +10,0 points leur niveau de développement humain au cours de la décennie.

- Les 54 pays africains ont enregistré des progrès en mortalité infantile au cours de la décennie.