Afrique du Sud: jets de cocktails Molotov à l'Université de Cape Town

Des troubles continuent de frapper les campus suite à une proposition du gouvernement d'augmenter les frais de scolarité jusqu'à huit pour cent l'an prochain Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des troubles continuent de frapper les campus suite à une proposition du gouvernement d'augmenter les frais de scolarité jusqu'à huit pour cent l'an prochain

Des étudiants protestataires ont lancé des cocktails Molotov et déclenché plusieurs incendies à l'Université de Cape Town, en Afrique du Sud, a signalé l'Université dans un communiqué.

Un garde de sécurité a été blessé, et la police utilise des grenades assourdissantes pour réprimer les troubles, a ajouté le communiqué.

Il indique que les étudiants ont jeté des pierres sur le personnel de sécurité et ont pris d'assaut un bâtiment, brisant portes et fenêtres.

"Plusieurs cocktails Molotov ont également été lancés et ont provoqué des incendies dans la zone de stationnement P9, à l'extérieur du bâtiment Steve Bikode de l'Union des étudiants."

"Les manifestants s'en sont ensuite pris à la zone supérieure du campus et ont provoqué plusieurs incendies. La sécurité a essayé d'éteindre les incendies et a tenté de disperser le groupe. Un agent de sécurité a été blessé."

Les manifestants réclament l'éducation gratuite.

Les universités sud-africaines sont touchées par des troubles depuis le 19 septembre, lorsque le gouvernement a proposé des augmentations des frais de scolarité allant jusqu'à huit pour cent pour l'année scolaire 2017.

Lire plus