Ethiopie: dix entreprises brûlées et pillées

Les manifestants Oromos se plaignent d'être marginalisés économiquement et politiquement Copyright de l’image Reuters
Image caption Les manifestants Oromos se plaignent d'être marginalisés économiquement et politiquement

Selon le correspondant BBC, le gouvernement éthiopien a indiqué qu'au moins dix entreprises, y compris des entreprises étrangères, avaient été brûlées et pillées dans la région d'Oromia.

Cette région connaît des troubles et des manifestations importantes depuis près d'un an.

Les fonctionnaires signalent néanmoins que ces pillages étaient l'œuvre de criminels organisés, armés de cocktails Molotov, plutôt que de manifestants anti-gouvernementaux.

La dernière série de manifestations s'est soldée par la mort de nombreuses personnes après une bousculade lors d'un festival culturel.

Le gouvernement éthiopien indique que cinquante-cinq personnes sont mortes, mais les militants affirment que le total réel est de plusieurs centaines.

Les chefs religieux ont lancé un appel au calme et au dialogue national.

Lire plus