Habyarimana : enquête relancée

rwanda, génocide, habyarimana Copyright de l’image Getty Images
Image caption Attentat contre l'avion de Juvénal Habyarimana

La justice française vient de relancer ses enquêtes dans l'attentat contre l'avion de Juvénal Habyarimana, ancien président du Rwanda, indique l'Agence France Presse.

Deux nouveaux juges d'instruction français veulent entendre le général Faustin Kayumba Nyamwasa, ancien chef d'état-major puis chef des renseignements rwandais, réfugié depuis quelques années en Afrique du Sud.

Alors que cette affaire était close en janvier dernier, l'agence française précise que sa réouverture a commencé fin juin dernier avec une déposition devant notaire versée à l'enquête en Afrique du Sud.

Dans cette déposition, le général Kayumba Nyamwasa, a nié sa participation dans l'attentat contre l'ancien président du Rwanda. Il accuse à nouveau Paul Kagamé, actuel président du Rwanda, d'avoir organisé cette attaque contre l'avion de l'ex-président Hutu rwandais Habyarimana.

Les juges d'instruction français Jean-Marc Herbaut et Nathalie Poux ont annoncé ce vendredi l'envoi d'une nouvelle commission rogatoire internationale en Afrique du Sud pour entendre de nouveau le Général Faustin Kayumba Nyamwasa. Ce dernier est perçu comme étant un témoin clé et comme un acteur important dans ces évènements violents de 1994. L'attentat du 6 avril 1994 contre l'avion du président Juvénal Habiyarimana est considéré, selon les experts, comme étant l'événement déclencheur du génocide rwandais qui a fait au moins 800.000 morts.

Lire plus