Etat d'urgence en Ethiopie

Hailemariam Desalegn
Image caption Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn

Le gouvernement éthiopien a décrété l'état d'urgence ce dimanche, pour une durée de six mois, après plusieurs mois de violents troubles dans le pays.

"L'état d'urgence a été déclaré après un débat approfondi en conseil des ministres sur les morts et les dommages matériels survenus dans le pays", a déclaré le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn.

"Nous n'allons pas bannir les libertés démocratiques. Il existe des droits garantis par la Constitution. Ils ne peuvent être changés par personne, même pas le gouvernement, même pendant l'état d'urgence", a assuré le ministre éthiopien de l'Information, Getachew Reda.

"Mais si les forces de sécurité estiment que la réalisation de leurs objectifs exige l'interdiction de certaines activités (…) le gouvernement ne pas s'y opposer", a-t-il précisé.

L'Ethiopie est actuellement en proie à un mouvement de contestation antigouvernementale sans précédent depuis 25 ans.

Les mouvements de contestation réprimés par les forces de l'ordre depuis fin 2015 ont fait des centaines de morts, selon des organisations de défense des droits de l'homme.

Les manifestations sont dirigées par les communautés oromo et amhara.

Majoritaires dans le pays, ces deux communautés s'estiment marginalisées par le gouvernement.

Sur le même sujet

Lire plus