Mali : mise en demeure de Randgold

Par notre correspondant à Bamako, Alou Diawara

Randgold exploite trois des neuf mines d'or en activité au Mali.
Image caption Randgold exploite trois des neuf mines d'or en activité au Mali.

Le fisc malien réclame à la compagnie minière plus de 46 milliards de FCFA d'arriérés d'impôts.

Les négociations se poursuivent à en croire Mark Bristow, le PDG de la société, mais les autorités font planer la menace d'autres sanctions si elle ne s'exécutait pas.

Selon une source proche du dossier, Randgold Resources propose de payer moins du tiers du montant pour obtenir l'annulation de la sanction, là où le gouvernement exige la moitié de ce montant.

Des positions inconciliables

Le gouvernement menace de suspendre la production et l'exportation d'or de la société si elle ne s'exécute pas dans quelques jours.

Jeudi, les bureaux de Randgold Resources ont été fermés et ses comptes bancaires gelés, pour le non-paiement de 46 milliards de FCFA.

La compagnie minière exploite trois des neuf mines d'or en activité au Mali.

Elle extrait près de 21 tonnes d'or par an, sur une production annuelle du Mali de 50 tonnes.

Le gouvernement perçoit 20 % de l'or produit par Randgold Resources, 7 à 11 % du PIB malien.

Le pays en est le troisième producteur du continent après l'Afrique du Sud et le Ghana.

Lire plus