CI : le projet de nouvelle Constitution approuvé

Des députés ivoiriens se prononcent sur des projets de loi présentés par le gouvernement au siège de l'Assemblée nationale, le 21 Novembre 2012 à Abidjan. Copyright de l’image SIA KAMBOU
Image caption Des députés ivoiriens se prononcent sur des projets de loi présentés par le gouvernement au siège de l'Assemblée nationale, le 21 Novembre 2012 à Abidjan.

L'Assemblée nationale ivoirienne a adopté mardi le projet de nouvelle Constitution proposé par le président Alassane Ouattara.

Le texte a obtenu l'approbation de 239 députés sur un total de 249. Huit parlementaires, seulement, ont voté contre tandis que 2 autres se sont abstenus.

Ce projet de loi qui prévoit entre autres, la non limitation d'âge pour le président de la République, la création d'un poste de vice-président élu en même temps que le président et l'instauration d'un Sénat, sera soumis à un référendum le 30 octobre.

Le président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro, a souligné que "seul le peuple souverain en dernier ressort décidera du sort de cette Constitution".

Mais pour M. Soro, les députés ont déjà "écrit une page d'histoire" de la Côte d'Ivoire, expliquant que ce texte veut en finir avec l'"ivoirité" et "tourner définitivement la page des crises successives".

Une coalition de vingt-trois partis d'opposition, dont le Front Populaire Ivoirien (FPI), ont dénoncé le projet de loi, la semaine dernière.

Elle appelle les "Ivoiriens à faire échec à cette initiative anti-démocratique et qui menace très gravement la paix et la stabilité".

"Comment voulez-vous que les Ivoiriens aillent voter dans moins de trois semaines une Constitution de 57 pages?", s'est interrogé Moriféré Bamba, porte-parole de la Coalition d'opposants.

Sur le même sujet

Lire plus